Connaissez-vous les MADA ? Les Municipalités Amis Des Aînés forment un ensemble de localités dont le projet est d’avoir une société ouverte à tout âge. Si vous cherchez à déménager dans un endroit où bien vivre pendant la retraite, elles sont tout indiquées.

En 2023, les personnes âgées de 65 ans et plus formeront plus du quart de la population québécoise (27 % précisément). Il est donc normal de s’intéresser aux démarches qui favorisent la qualité de vie des aînés.

Plein d’endroits au Québec favorisent le vieillissement actif et visent à offrir une belle qualité de vie pour toutes les tranches d’âge.

L’importance des MADA au Québec

Dans une MADA, les invitations à la vie communautaire sont augmentées. Les aînés se retrouvent ainsi à avoir un plus grand sentiment d’appartenance et une vie plus active. Les personnes âgées sont une richesse pour la société : leurs connaissances, leurs expériences et leur savoir-faire peuvent être bénéfiques dans tous les aspects de la vie en société. Le programme vise à réaliser cinq objectifs :

1)    Abolir l’âgisme pour réduire les freins à la vie active;

2)    Adapter les services, les infrastructures et les politiques municipales aux besoins distincts d’une clientèle plus âgée;

3)    Agir de façon concertée dans plusieurs domaines d’intervention simultanée;

4)    Stimuler l’engagement communautaire des aînés. Ils font partie intégrante de la planification des projets;

5)    Avoir une vision commune pour toute la population.

Le programme MADA se base sur les piliers déterminants d’un vieillissement actif, tels que décrits par l’Organisation mondiale de la santé, soient : la participation, la santé et la sécurité.

À quoi ressemblent les MADA?

Il y a différentes Villes et Municipalités à travers le Québec qui font partie du programme MADA. On peut penser à Magog, Amos, Baie-St-Paul et Trois-Rivières, entre autres, tandis que plusieurs autres endroits comme Montréal et Sherbrooke sont en cours de démarche pour y accéder. Qu’est-ce qui distingue ces municipalités ? Leurs interventions se situent dans neuf stratégies :

1)    Le milieu de vie (ex. mettre à jour une réglementation municipale pour les maisons bi générationnelles)

2)    La mobilité (ex. instaurer un tarif fixe de transport en commun pour les aînés)

3)    Le respect et l’inclusion sociale (ex. organiser une campagne de sensibilisation contre l’âgisme)

4)    Les loisirs (ex. faciliter l’accès à des activités sportives, communautaires et culturelles avec un abonnement à coût réduit)

5)    La communication et l’information (ex. fournir des documents écrits avec des polices de caractère plus grandes et faciles à lire)

6)    La santé et les services sociaux (ex. créer des partenariats solides pour offrir des soins à domicile)

7)    La sécurité (autant physique qu’émotionnelle, pour contrer la maltraitance envers les aînés, en plus des obstacles concrets nuisant à leurs déplacements)

8)    La participation sociale (ex. instaurer des programmes de mentorat et de transfert de connaissance entre les aînés et les générations plus jeunes)

9)    Les espaces extérieurs et les bâtiments (ex. améliorer l’accès physique aux endroits publics et favoriser les quartiers de proximité)

Gens du troisième âge : choisissez un lieu de vie actif qui propose par exemple des sentiers de marche, des rampes d’accès dans les lieux publics et des activités pour tous les âges.

Les projets admissibles sont des petits travaux de construction, de réfection ou d’agrandissement d’infrastructures utilisées par les aînés. Par exemple, des projets avec des rampes d’accès aux établissements publics, des sentiers de marche avec des bancs de repos, des améliorations aux centres communautaires ou aux bibliothèques pourraient bénéficier d’une subvention à travers ce projet.

Pour ce faire, un financement est accessible via le Programme d’infrastructures Municipalité pour les aînés (PRIMA). Les subventions en deux volets permettent de supporter les politiques et les plans d’action, ainsi qu’à exécuter ces derniers.

Bien sûr, les Villes et Municipalités faisant partie du programme MADA ne sont pas les seules à offrir une qualité de vie aux personnes du troisième âge. Le Québec regorge d’endroits où le vieillissement actif est prisé. Pour trouver une résidence qui répond à vos besoins de bouger à la retraite, contactez un courtier RE/MAX afin qu’il vous aide à cibler un lieu parfait pour vous.

Par RE/MAX Québec

Le nom RE/MAX est synonyme d’excellence en immobilier.

Chef de file du secteur de l’immobilier depuis 1982, le réseau RE/MAX réunit les courtiers les plus performants.

Par Karine Bélanger

Laissez-nous un commentaire