Sainte-Foy-Sillery-Cap-Rouge est un des six arrondissements de Québec qui ont été fusionnés dans les dernières années. Tout d’abord en 2002 pour Sainte-Foy–Sillery et par la suite en 2009 avec Cap-Rouge. Sa situation géographique lui confère l’avantage d’être un quartier tranquille à seulement quelques minutes à pied ou en voiture de tous les services et centres commerciaux d’envergure. Il est aussi à côté des deux ponts : le pont Pierre-Laporte et le pont de Québec, ce qui en fait la porte d’entrée de la Rive-Sud.

Photo par Sigmund sur Unsplash

D’une superficie de 95,01 km2, l’arrondissement comptait 103 345 résidents en 2016. L’âge moyen est de 42 ans, mais il compte aussi un pourcentage élevé de jeunes de moins de 25 ans, ce qui le fait rivaliser avec Limoilou. Dynamique et polyvalent, c’est un endroit intéressant où s’établir, que ce soit pour travailler ou vivre. On y trouve les avantages de la banlieue et de sa vie tranquille, avec la proximité du cœur de la ville. On y trouve autant d’espaces verts que d’espaces culturels, en plus d’un littoral de 15 km.  

L’accès à un littoral de 15 km

Photo par Office du tourisme de Québec sur Jeff Frenette

Sur les 15 km de littoral, vous trouverez de nombreux parcs et des accès à l’eau. Notons le parc de la Plage-Jacques-Cartier, la promenade Samuel-De Champlain et le parc nautique de Cap-Rouge, qui sont des endroits de prédilection pour la marche, la course, le vélo et les activités nautiques. La marina de Cap-Rouge est un lieu très fréquenté, tout comme le parc Jean-Déry, situé à l’est. Vous pourrez profiter des sentiers de marche qui suivent les berges de la rivière du Cap-Rouge.

L’immobilier à Sainte-Foy-Sillery-Cap-Rouge

Photo par Office du tourisme de Québec

Côté habitations, vous aurez le choix entre des condos modernes, des jumelés et des maisons unifamiliales. Il y en a vraiment pour tous les goûts. Des constructions modernes aux belles maisons d’autrefois du quartier de Sillery,  jeunes et moins jeunes y trouveront le nid idéal pour bâtir une famille ou profiter d’une retraite tranquille. Certaines rues comme Maguire (à prononcer Magoire, comme les résidents) sont parfaites pour se promener et prendre un café. Le célèbre café Krieghoff attire encore les foules, mais plusieurs autres coins de l’arrondissement méritent une visite, notamment le littoral, les centres commerciaux et la marina de Cap-Rouge.

L’éducation au cœur de la vie de quartier

Photo par Université Laval

Avec de nombreuses écoles primaires et secondaires, privées ou publiques, des collèges, ainsi que la majorité des campus de l’Université Laval, cet arrondissement a tout pour plaire aux familles et aux étudiants qui désirent poursuivre des études de la prématernelle aux études supérieures. 

L’Université Laval se classe d’ailleurs toujours très bien au palmarès des universités nord-américaines. En 2020, elle s’est classée 41e sur 766 universités au classement de Times Higher Education et deuxième au Canada. En 2021, elle était 13e  au Canada, aux côtés des universités de langue anglaise. Parmi les écoles privées, il faut mentionner le Collège Jésus-Marie, fondé il y a plus de 150 ans, qui accueille les élèves du préscolaire à la fin du secondaire. À l’origine une école pour filles, Jésus-Marie a intégré les garçons en 2002. En 1983, l’ancien collège a été détruit par les flammes. Il a rouvert l’année suivante, et on lui a ajouté une salle de spectacle. L’école est reconnue pour son excellence académique, mais aussi pour ses comédies musicales de grande qualité, auxquelles participent les élèves du primaire et du secondaire.

D’où viennent les noms Sainte-Foy, Sillery et Cap-Rouge ?

Photo par Office du tourisme de Québec

Cap-Rouge tire son nom d’un promontoire en schiste rouge à l’embouchure de la rivière du Cap-Rouge. 

Sillery pour sa part a été nommée ainsi en l’honneur du diplomate, prêtre français, chevalier de Malte et commandeur de Troyes, Noël Brûlard de Sillery, qui s’intéressait aux relations des Jésuites en Nouvelle-France. On trouve encore aujourd’hui la Maison des Jésuites-de-Sillery, un site historique et archéologique, axé sur le patrimoine religieux ainsi que sur l’art amérindien et inuit. 

Sainte-Foy était le nom utilisé pour désigner la partie de l’ancienne ville située sur la colline de Québec.

Aujourd’hui,ces trois villes ne font qu’une et créent un arrondissement très populaire auprès des résidents de Québec.

Quelques faits intéressants sur Sainte-Foy-Sillery-Cap-Rouge :

Photo © CCNQ, Paul Dionne

  • Il compte le plus long pont cantilever au monde : le pont de Québec, qui est un lieu historique national du Canada et un monument historique international du génie civil. Lors de sa construction, il y a eu deux terribles effondrements qui ont coûté la vie à 89 ouvriers. Une légende urbaine veut que les joncs en métal martelé que portent les ingénieurs du Québec aient été originellement fabriqués dans le métal des parties du pont qui s’étaient effondrées. En réalité, le pont est fait en acier et ce n’est pas un métal qui se prête bien au martelage.

Photo par Office du tourisme de Québec

  • Il est le lieu de résidence d’ours polaires et d’autres mammifères marins comme le morse. Vraiment?  Oui, ce sont des résidents de l’Aquarium de Québec. Un de ses plus anciens pensionnaires, Eddy l’ours blanc est décédé le 9 juin dernier, laissant un grand vide à l’aquarium. Il y était depuis 21 ans. l’Aquarium accueille plusieurs centaines de milliers de visiteurs chaque année et fait le bonheur des enfants comme des adultes.
  • Sainte-Foy compte l’une des plus grandes concentrations de complexes commerciaux au Canada avec La Place Laurier, La Place de la Cité et la Place Sainte-Foy. C’est un des attraits touristiques qui vient en deuxième place après le  Vieux-Québec. Les visiteurs ont la fibre du magasinage.
  • Jusqu’au 19e siècle, à l’époque des seigneuries, la principale activité du territoire était l’agriculture. Aujourd’hui, l’endroit est devenu un milieu urbain dynamique, où l’agriculture, à l’exception de l’agriculture urbaine, fait partie du passé.

Par Karine Bélanger

Laissez-nous un commentaire