Vous avez des projets, mais pas assez de liquidité. Avez-vous pensé à refinancer votre propriété ? En empruntant sur la valeur accumulée dans votre maison, vous pouvez obtenir les fonds dont vous avez besoin. Voici ce que vous devez savoir sur le refinancement hypothécaire, et comment vous en servir.

Qu’est-ce que le refinancement d’une propriété ?

Même si vous avez toujours un prêt hypothécaire à rembourser sur votre propriété, il est probable qu’une partie vous appartienne déjà. 

Le refinancement hypothécaire consiste à emprunter sur la valeur nette de votre maison. Cette valeur est calculée en estimant la valeur marchande de votre propriété et le montant qu’il vous reste à payer sur votre hypothèque. Si votre maison vaut 500 000 $ et que votre prêt hypothécaire s’élève à 300 000 $, sa valeur nette est donc de 200 000 $.

Si la valeur estimée de votre propriété a augmenté depuis l’achat, la valeur nette englobe les montants que vous avez remboursés et l’appréciation de votre propriété.

Quelle est la limite d’emprunt ?

Vous pouvez emprunter jusqu’à 80 % de la valeur estimative de votre propriété, moins le montant de votre prêt hypothécaire.

Si vous désirez obtenir une deuxième hypothèque, pour acheter un immeuble locatif, par exemple, la limite est aussi de 80 %. Par contre, si vous désirez obtenir une marge de crédit hypothécaire pour effectuer des travaux, par exemple, la limite sera de 65 à 80 %, selon l’institution financière.

Le refinancement hypothécaire peut aussi servir à obtenir une hypothèque inversée, mais la limite est alors de 55 %. Une hypothèque inversée permet de retirer de l’argent de votre propriété, pour financer sa retraite, notamment.

Le refinancement hypothécaire est-il avantageux ?

Utiliser la valeur accumulée dans sa maison peut être une excellente façon de réaliser divers projets. Il faut cependant être prudent et se rappeler qu’il s’agit d’un prêt qu’il faut rembourser.

Refinancer sa propriété peut servir de plusieurs façons :

  • pour effectuer des travaux sur votre propriété ;
  • pour acheter une résidence secondaire ;
  • pour consolider vos dettes, en profitant d’un taux plus avantageux.

Vous pouvez aussi utiliser la valeur ainsi libérée pour investir, notamment dans vos REER. Évidemment, il est conseillé de consulter un spécialiste avant d’effectuer ce genre de transactions, afin de s’assurer qu’elles sont rentables.

Une marge de crédit en cas de besoin

Obtenir une marge de crédit hypothécaire peut ainsi vous donner une grande flexibilité pour réaliser l’entretien ou de nouveaux travaux sur votre propriété :

  • refaire votre toiture ;
  • changer les galeries extérieures qui commencent à rouiller ;
  • effectuer des réparations urgentes ;
  • aménager une nouvelle pièce au-dessus du garage pour votre ado et sa guitare électrique ;
  • agrandir la cuisine, etc.

Le refinancement hypothécaire est une façon simple de dégager les fonds nécessaires pour une mise de fonds sur une deuxième propriété

Comment ça fonctionne ?

Pour refinancer sa propriété, il faut tout d’abord être admissible. Si votre projet vise l’achat d’une résidence secondaire ou des améliorations à votre propriété actuelle, il est utile de faire équipe avec un courtier immobilier.

Le courtier vous aidera à évaluer la faisabilité et la rentabilité de votre projet. Si, par exemple, vous souhaitez rénover votre maison, il pourra vous indiquer quelles rénovations ajouteront le plus de valeur au moment de la revente. Entre deux options, il pourra vous aider à y voir plus clair.

Le courtier immobilier pourra aussi vous aider à préparer votre dossier, notamment en ce qui concerne la valeur marchande de votre propriété. Il est donc conseillé de le consulter avant de déposer une demande auprès de votre institution financière.

Pour en savoir plus, consultez un courtier dès maintenant.

Centris.ca Blogue de l’immobilier

Par Karine Bélanger

Laissez-nous un commentaire