Les fourmis charpentières sont plus grosses que les fourmis communes qu’on retrouve par exemple dans le sable en été. Elles sont noires ou rouges, et mesurent entre 6 et 25 millimètres. Vous pensez qu’il y en a dans votre maison et vous ne savez pas quoi faire? Lisez ce qui suit!

Tout d’abord, il convient de préciser que vous avez raison de vous inquiéter : les fourmis charpentières pourraient vraiment endommager la structure de votre résidence si le problème n’est pas traité. Elles peuvent par exemple abîmer les poutres de soutien, les solives, les fermes de toit ou même la fondation. Il est donc essentiel de s’en débarrasser. Mais comment? 

Certains signes ne mentent pas tels que la présence de petits amas de sciure de bois.

Comment les trouver

Pour pouvoir se débarrasser des fourmis charpentières, il faut d’abord localiser leur nid. Malgré la croyance générale, elles ne mangent pas le bois : elles le poussent plutôt hors de leur nid. Ainsi, les petits tas de sciure de bois sont de bonnes indications de leur emplacement.

Ces bestioles aiment le bois pourri et les endroits humides. Vérifiez donc sous l’évier, dans le fond des armoires, sur le bord des fenêtres et même en arrière du lave-vaisselle. Elles peuvent entrer chez vous par les portes et fenêtres situées près des plantes et des arbres, par les fissures dans les fondations, les conduits du système de chauffage ou de climatisation et même par le bois de chauffage que l’on rentre dans la maison. 

Comment les éliminer et se prémunir de leur infestation?

Quelques astuces pourraient vous aider à empêcher les fourmis charpentières d’élire domicile dans votre demeure, ou encore de vous en débarrasser lorsqu’il est trop tard pour prévenir :

·      Une fois le nid localisé, attirez les fourmis charpentières avec de petits bols remplis de mélange de sucre et de bicarbonate de soude. Ce dernier les tuera si elles l’ingèrent! Si vous préférez, vous pouvez combiner des parts égales de vinaigre et d’eau et nettoyer votre cuisine avec ce mélange.

·      Débarrassez-vous du bois pourri autour de votre résidence afin de ne pas leur offrir un milieu de vie agréable. Surtout, ne conservez pas le bois de chauffage à l’intérieur de la propriété, ni même collé à ses murs extérieurs.

·      Coupez les branches qui touchent votre demeure afin d’éliminer les chemins favorisant leur entrée.

·      Si vous voyez des fourmis dans votre maison, particulièrement l’hiver, c’est assurément parce qu’elles y ont trouvé de quoi se mettre sous la dent! Ainsi, gardez vos aliments dans des plats bien fermés et n’oubliez pas de nettoyer vos comptoirs et de balayer souvent le plancher. Cela empêchera que les miettes leur donnent envie de s’établir chez vous où la nourriture semble abondante et facile à obtenir.

·      Pour les éliminer, évitez d’utiliser des pesticides qui pourraient être nocifs pour les membres de votre famille et vos animaux. Plutôt que de recourir à cette alternative, faites appel aux services d’un exterminateur professionnel. 

Bien que des solutions existent pour aider à s’en débarrasser, l’idéal est toujours de faire appel à un exterminateur expert.
Bien que des solutions existent pour aider à s’en débarrasser, l’idéal est toujours de faire appel à un exterminateur expert.

Le signe d’un problème plus grave?

En terminant, n’oubliez pas que la présence de fourmis charpentières dans votre maison a de bonnes chances d’avoir été causée par un trouble d’humidité ou de décomposition des structures de bois, ce qui n’est pas quelque chose à prendre à la légère! Il est nécessaire de régler ce problème d’humidité – qui affaiblit la charpente de votre résidence et pourrait même mener à l’effondrement de certaines structures- le plus vite possible. Un expert en décontamination saura assurément répondre à vos questions et vous aider dans tout le processus.

Bonne chance!

Par RE/MAX Québec

Le nom RE/MAX est synonyme d’excellence en immobilier.

Chef de file du secteur de l’immobilier depuis 1982, le réseau RE/MAX réunit les courtiers les plus performants.

Par Karine Bélanger

Laissez-nous un commentaire