Par Karine Bélanger
Informations utiles

Avec la montée fulgurante de la valeur des propriétés à travers le Québec, plusieurs parents s’inquiètent pour leurs enfants. Lorsqu’ils seront prêts, auront-ils les moyens financiers pour acquérir un bien immobilier ? Et quoi faire pour les aider en prévision ?

Personne ne peut prédire l’avenir. Mais il est possible de poser des actions afin de permettre à votre progéniture de devenir elle aussi propriétaire. Et cela commence dès l’adolescence ! Si vos enfants sont déjà adultes, d’autres astuces sont également aidantes. Voici quelques idées :

Si l’entente est bonne, vivre sous le même toit qui ses enfants adultes les aidera à économiser en vue d’une mise de fonds.

Si l’entente est bonne, vivre sous le même toit qui ses enfants adultes les aidera à économiser en vue d’une mise de fonds.

L’héberger quelques années (avant l’achat)

Si la valeur des maisons a augmenté, il en va de même avec le prix des loyers. Difficile pour de jeunes adultes de faire des économies en vue d’amasser une mise de fonds. Pourquoi ne pas proposer à votre enfant de venir habiter avec vous quelques mois, si ce n’est quelques années, pour lui permettre d’économiser des sous ?

Si vous le savez dépensier, vous pourriez même lui demander un montant en guise de paiement de loyer, que vous mettrez dans un compte-épargne ou dans un CELI afin de le faire fructifier pour lui.

Cosigner le prêt hypothécaire

Si vous êtes prêt à assumer les risques, cosigner un prêt hypothécaire peut être une possibilité. Il faut par contre d’abord vous assurer que votre enfant a les moyens de tout payer (taxes, frais de condos s’il y a lieu, frais d’électricité, prêt hypothécaire, etc.).

Ainsi, votre jeune (avec un conjoint ou pas) pourrait accéder à la propriété même s’il n’a pas une énorme mise de fonds. Il est à noter qu’une cosignature vous rendra tout autant responsable du prêt que lui. S’il n’arrive pas à payer son hypothécaire, le prêteur se tournera vers vous.

Fratrie : leur suggérer d’acheter ensemble

Une première maison n’a pas à être parfaite. En fait, elle peut servir de levier en vue de faire un investissement lors de sa revente. Dans cette optique, il est futé de proposer à vos deux (ou plus) enfants d’acheter un bien immobilier ensemble.

Avec deux revenus, ils passeront mieux au financement et ne seront pas trop juste toutes les fins de mois. Lorsqu’ils revendront dans quelques années, ils récolteront une mise de fonds intéressante pour chacun.

Hausse de la valeur immobilière : une des façons d’aider votre enfant à acquérir une propriété est de lui faire un don. Il appréciera assurément !

Hausse de la valeur immobilière : une des façons d’aider votre enfant à acquérir une propriété est de lui faire un don. Il appréciera assurément !

Lui offrir du Love Money

Vous y avez certainement déjà pensé: offrir un don en argent ou un prêt sans intérêt est une excellente façon d’aider vos enfants dans l’acquisition d’une maison. S’il s’agit d’un don, l’institution financière prêteuse exigera une lettre de type « Attestation de don » afin de confirmer que l’argent est vraiment un don, et qu’il ne s’agit pas d’une dette qu’il aura à rembourser.

Dans le cas d’un prêt, écrivez dans un document juridique tout ce qui le concerne : par exemple vient-il avec des intérêts ou doit-il est remboursé en partie chaque mois ? Cela évitera les conflits entre parent et enfant !

Acheter la propriété dans le but de lui louer

Une autre solution est, si vous avez les moyens, d’acquérir vous-même une maison afin de lui louer avec possibilité d’achat. Pour cette option, il vaut mieux s’assurer que votre enfant a les revenus nécessaires pour payer tous les frais. Vous pourriez aussi lui faire un prix d’ami le temps que son salaire augmente.

Faire l’achat d’un duplex

Cette solution peut sembler étrange. En effet, pourquoi acheter un bien immobilier encore plus dispendieux qu’une maison unifamiliale ou un condo ? Parce que les revenus des appartements du duplex pourraient couvrir tous les frais, ou du moins aider à payer une grande partie des dépenses. Bien sûr, dans cette situation, la mise de fonds nécessite une bonne somme, et l’aide des parents pourrait être nécessaire.

Dès l’adolescence, il est possible de sensibiliser vos jeunes aux bases de la finance afin qu’ils aient envie d’économiser.

Dès l’adolescence, il est possible de sensibiliser vos jeunes aux bases de la finance afin qu’ils aient envie d’économiser.

Tous ces gestes aideront assurément votre progéniture à accéder à la propriété malgré les prix élevés. Si votre enfant est un jeune ado, pensez à le responsabiliser avec une carte de crédit qu’il devra rembourser chaque mois afin de ne pas payer d’intérêts. Il comprendra ainsi mieux la valeur de l’argent tout en se « faisant un nom » auprès des institutions financières.

Par RE/MAX Québec

Le nom RE/MAX est synonyme d’excellence en immobilier.

Chef de file du secteur de l’immobilier depuis 1982, le réseau RE/MAX réunit les courtiers les plus performants.

Autres articles pouvant vous intéresser
Votre maison face à la météo
Informations utiles
Votre maison face à la météo
24 février 2024

Nos maisons doivent affronter des écarts de température importants qui frisent les 50 degrés en plus de tolérer une foule d’intempéries. Aurions-nous intérêt à poser des questions sur la résistance aux conditions climatiques d’une maison au moment de l’achat? Comment votre maison est-elle protégée des intempéries? La construction résidentielle doit respecter plusieurs normes. Côté efficacité

Comment affronter la hausse des taux hypothécaires
Informations utiles
Comment affronter la hausse des taux hypothécaires
14 février 2024

Depuis plusieurs mois, la hausse des taux d’intérêt et hypothécaire a changé la réalité budgétaire des familles. En prime, au Québec et ailleurs, nous ne sommes pas à l’abri d’une prochaine hausse. Cette possibilité vous empêche de dormir? Vous craignez de ne pas réussir à garder la tête hors de l’eau advenant une nouvelle hausse?

Phare sur 6 vices cachés qui peuvent vous surprendre
Informations utiles
Phare sur 6 vices cachés qui peuvent vous surprendre
10 février 2024

Tout bon courtier immobilier vous le dira : les inspections, c’est primordial ! Malgré tout, les acheteurs peuvent être confrontés à des vices cachés les années suivant leur achat immobilier. Les vices cachés sont des éléments qui n’ont pas été indiqués dans la Déclaration du vendeur et qui apportent des conséquences négatives chez l’acheteur. Quelles sont

Laissez-nous un commentaire