Taux d’humidité élevé, chaleur accablante, canicule… L’été n’est pas de tout repos au Québec! Et pour les ménages qui n’ont pas de climatiseur, les journées de chaleur extrême peuvent être particulièrement éprouvantes. Comment alors se rafraichir?

Si vous n’avez pas d’air climatisé à la maison, vous savez certainement à quel point le quotidien devient pénible par temps de grandes chaleurs. Heureusement, il existe quelques trucs à mettre en pratique pour rendre ces moments plus faciles à supporter. On vous en partage aujourd’hui quelques-uns.

5 astuces faciles pour rafraichir sa maison pendant l’été

1. Fermez les fenêtres et les rideaux pendant le jour

La lumière du soleil réchauffe tout ce qu’elle touche. Pour ne pas augmenter inutilement la température de votre demeure, il est donc impératif d’empêcher cette lumière d’entrer dans la maison.

Pendant le jour, fermez tous les stores et rideaux. La pénombre est de mise pendant la canicule pour éviter de crouler sous la chaleur accablante. Idéalement, privilégiez des rideaux épais et opaques pour filtrer au maximum les rayons du soleil.

Et n’oubliez pas de fermer toutes les fenêtres. Vous emprisonnerez ainsi l’air frais dans la maison et laisserez l’air chaud dehors. Il s’agit de la première étape en vue d’une stratégie anti-chaleur réussie.

2. Faites circuler l’air

À la nuit tombée, lorsque la température se rafraichit, ouvrez les fenêtres pour permettre à l’air frais de pénétrer dans votre résidence. Créez des courants d’air en plaçant des ventilateurs devant les fenêtres, afin que ceux-ci expulsent l’air chaud à l’extérieur.

Si votre logis a plus d’un étage, ouvrez les fenêtres au rez-de-chaussée et à l’étage. Vous tirerez ainsi profit de la stratification de l’air pour rafraichir l’ensemble de votre maison, en faisant sortir l’air chaud par le haut et en faisant rentrer l’air plus frais par le bas.

3. Changez vos habitudes de consommation

La moindre des choses, lorsqu’il fait chaud, c’est de réduire au maximum les nouvelles sources de chaleur. Cela signifie notamment d’éviter d’utiliser les électroménagers producteurs de chaleur. On pense entre autres :

  • Au lave-vaisselle ;
  • À la sécheuse ;
  • À la cuisinière.

Profitez donc de la canicule pour réduire l’utilisation de ces appareils. Étendez vos vêtements sur la corde à linge, délaissez les plats cuisinés au four au profit de repas froids et sans cuisson… Bref, évitez d’aggraver la situation!

Vous pourriez aussi en profiter pour changer vos vieilles ampoules à incandescence pour des équivalents écoénergétiques. Vous empêcherez une fois de plus la production de chaleur superflue.

4. Posez une pellicule solaire

Peu dispendieuse et facile à poser, la pellicule solaire peut empêcher le rayonnement du soleil et, par la même occasion, la chaleur d’entrer dans votre demeure.

En effet, certains modèles peuvent réduire jusqu’à 80 % de la chaleur solaire comparativement à une fenêtre sans protection. La pellicule vous aidera donc à diminuer les écarts de température importants qui peuvent subvenir pendant l’été. Vos besoins en climatisation seront moindres et votre confort accru.

5. Exploitez les arbres et les plantes

Solution tout à fait verte et écologique, l’utilisation de végétaux peut vous permettre de rafraichir votre logis, à l’intérieur comme à l’extérieur.

Positionnés à proximité des fenêtres, les arbres peuvent empêcher le soleil de réchauffer votre demeure en plus de créer de l’ombrage sur votre terrain. L’effet peut être semblable avec des plantes à larges feuilles disposées à l’intérieur. En prime, elles purifieront l’air ambiant.

Si vous avez une maison, vous pourriez même vous tourner vers les plantes grimpantes. Placées sur les murs à fort ensoleillement, elles peuvent contribuer à réduire la chaleur, en l’empêchant de s’accumuler dans les parois. Voilà bien la preuve que créer un aménagement paysager luxuriant a de nombreux avantages!

Canicule : 4 alternatives au climatiseur

Lorsque la chaleur est accablante, il arrive que ces quelques astuces ne soient pas suffisantes pour vous permettre de réellement vous rafraichir. Mais cela ne veut pas pour autant dire que l’achat d’un climatiseur soit la seule option, au contraire. Voici d’ailleurs quelques alternatives qui valent la peine d’être considérées.

Les ventilateurs : en optimiser l’utilisation

Évidemment, un ventilateur ne refroidira pas votre maison au même titre qu’un air climatisé. Mais il vous permettra tout de même d’être plus confortable. Et, lorsque bien utilisé, il peut apporter une véritable sensation de fraicheur.

Commencez par installer vos ventilateurs à des endroits stratégiques pour maximiser la circulation de l’air. Lorsque l’humidité n’est pas trop présente, suspendez des serviettes mouillées devant les ventilateurs pour aider l’air à se rafraichir. Vous pouvez aussi placer des bols d’eau glacée ou utiliser un brumisateur pour vaporiser la pièce et les rideaux. L’efficacité de cette astuce est toutefois réduite par temps humide.

Pour les ventilateurs de plafond dont la direction est réversible, assurez-vous que les hélices tournent dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. Gardez le sens horaire pour les journées d’hiver.

Le déshumidificateur

Si vous ne voulez ou ne pouvez pas installer un climatiseur dans votre logis, vous pourriez vous tourner du côté du déshumidificateur. Bien que son but ne soit pas de refroidir la pièce, il permet d’augmenter votre niveau de confort en réduisant l’humidité de l’air ambiant. Quoique bruyant, il est idéal pour les journées où le facteur humidex est élevé.

La thermopompe

Ce ventilateur a une double fonction : il vous réchauffe en hiver et vous rafraichit en été. Le système air-air est actuellement le plus répandu. Lors de la saison chaude, il fonctionne en puisant la chaleur de l’air intérieur et en l’expulsant vers l’extérieur. Ainsi la thermopompe ne produit pas d’énergie froide, mais vous permet tout de même de mieux supporter la température torride de l’été.

Le chauffe-eau pompe à chaleur

Il existe aussi sur le marché des solutions plus innovantes et moins répandues, telle que le chauffe-eau pompe à chaleur.

Ce chauffe-eau sert, en quelque sorte, de climatiseur. Celui-ci permet de capter la chaleur de l’air dans la maison, qui est ensuite transmise à un gaz réfrigérant. La chaleur est par la suite transmise à l’eau sanitaire, alors que le système rejette de l’air frais et sec, à l’intérieur ou l’extérieur, selon le cas.

Par Audrey Duquette

Par Karine Bélanger

Laissez-nous un commentaire