Par Karine Bélanger
Informations utiles

Montagne de boites, de matériaux d’emballage, de déchets en tout genre… Il faut bien l’avouer : déménager, ce n’est pas toujours très bon pour la planète! Surtout lorsqu’on rajoute à l’équation l’utilisation d’un camion et les nombreux déplacements qui sont parfois requis entre le lieu de provenance celui de destination.

Heureusement, il est possible de rendre votre déménagement plus écologique. Et cela n’a pas à être compliqué, au contraire! On vous propose d’ailleurs de réduire votre empreinte environnementale en 5 points essentiels :

  1. Réutiliser
  2. Transformer
  3. Donner
  4. Recycler
  5. Réduire

1. Réutilisez vos boites de déménagement

Êtes-vous de ceux qui achètent des boites de carton neuves à prix exorbitant? Si c’est le cas, il est temps de reléguer cette habitude aux oubliettes!

Faites un tour du côté des dépanneurs, pharmacies, épiceries et autres commerces. La plupart d’entre eux reçoivent quotidiennement une panoplie de boites et sont prêts à les remettre aux clients qui en font la demande. Et ce, tout à fait gratuitement. Non seulement cette initiative vous permettra d’économiser quelques précieux dollars, votre déménagement sera également plus écoresponsable.

Une fois emménager, vous pourrez recycler les boites ou, encore mieux, les offrir à quelqu’un d’autre qui en a besoin pour les réutiliser à nouveau.

Fait intéressant : certaines entreprises de déménagement proposent la location de bacs réutilisables dans lesquels vous pouvez mettre vos objets. Lorsque vous avez fini, il vous suffit de les redonner. De cette façon, vous éviterez de devoir courir les magasins pour trouver des boites, en plus d’éviter la production de déchets.

Et n’oubliez pas d’utiliser vos valises ou autres sacs que vous avez déjà à la maison. Remplissez-les d’objets avant de les transporter. Vous ferez ainsi d’une pierre deux coups.

2. Transformez vos vieux objets

Vous avez de vieilles nappes, des serviettes ou même de vieux vêtements que vous ne voulez pas déménager? Au lieu de les jeter, donnez-leur une seconde vie. Transformez vos chandails en guenille, vos bas en tawashi. Ils deviendront vos prochains alliés pour le ménage que vous ferez en arrivant dans votre nouvelle maison.

Et pour les tissus que vous voulez garder, plutôt que de tous les emballer dans une seule boite, vous pourriez en profiter pour protéger vos articles fragiles. Cela vous évitera d’acheter du papier bulle. Vous pourriez aussi utiliser du papier journal dans le même but.

3. Donnez ou vendez les biens que vous ne voulez plus

Plutôt que de simplement tout placer dans des boites, vous avez pris le temps de faire le tri de vos objets? Il s’agit d’une excellente initiative! Mais ne les jetez pas sans avoir préalablement exploré d’autres options.

Pour les objets qui ont de la valeur, il peut être intéressant de faire une vente de garage ou de les mettre en vente sur des plateformes Web comme Kijiji, Facebook Marketplace, etc. Cela vous permettra d’obtenir un peu d’argent en plus d’éviter qu’ils se retrouvent inutilement dans les sites d’enfouissement. Dans le cas d’une vente-débarras, assurez-vous cependant de respecter la réglementation de votre municipalité.

Si vous ne parvenez pas à vendre certains objets ou si vous n’avez tout simplement pas de temps, une autre excellente initiative consiste à donner ce qui est en bon état. Jouets, bibelots, vêtements, vaisselle, meubles : offrez-les à des organismes communautaires ou à des centres d’entraide. Il s’agit d’un beau geste pour aider l’environnement et les gens dans le besoin. 

4. Recyclez vos objets en fin de vie

Si certains de vos items sont réellement trop vieux ou trop abîmés pour être donnés, tentez tout de même de vous en départager écologiquement. Par exemple, pour les appareils électroniques, cela signifie de les apporter à un écocentre près de chez vous. Celui-ci s’occupera de récupérer, de recycler, de revaloriser et de disposer responsablement des matériaux.

Recyclez tout ce qui peut être récupéré par le système de votre ville. Conserver la poubelle comme ultime recours, lorsque vous avez épuisé les autres possibilités.

Gardez aussi en tête que certains objets encombrants (matelas, gros meubles, etc.) et certains produits toxiques (piles, peinture, etc.) ne peuvent pas être jetés directement à la poubelle. Vérifiez auprès de votre municipalité pour connaitre les points de dépôt ou les horaires de collectes.

5. Réduisez vos déplacements lors de votre déménagement

Le jour J, tentez de faire le moins d’aller-retour possible entre votre ancien domicile et votre nouvelle résidence. Cela implique généralement de planifier à l’avance la grandeur de camion que vous aurez besoin ou, du moins, d’établir un plan de match pour optimiser la superficie de transport disponible.

Il peut aussi être intéressant de comparer les services offerts par diverses compagnies de déménagement. Certaines, comme Déménagement Myette, offrent des camions électriques pour se démarquer dans le déménagement écologique. D’autres vont également proposer des services de déménagement à bicyclette sur une courte distance, particulièrement sur l’île de Montréal.

D’autres aspects à considérer

Bien entendu, ces 5 points ne sont que quelques conseils pour rendre votre déménagement plus « vert ». Mais rien ne vous empêche d’en faire plus, par exemple en prévoyant un lunch maison plutôt que la traditionnelle pizza et vaisselle jetable.

Poursuivez aussi vos efforts même une fois installer dans votre nouvelle demeure. Produits de nettoyage écologiques, électroménagers Energy Star, composte, rénovations écoresponsables et bien plus. Voilà seulement quelques façons de contribuer à aider la planète dans le confort de votre foyer et de rendre votre maison plus écologique.

Le fait de changer de domicile vous rend nerveux? Découvrez 9 conseils pour un déménagement sans tracas.

Photo de couverture : Freepik.com

Par Audrey Duquette

Autres articles pouvant vous intéresser
Votre maison face à la météo
Informations utiles
Votre maison face à la météo
24 février 2024

Nos maisons doivent affronter des écarts de température importants qui frisent les 50 degrés en plus de tolérer une foule d’intempéries. Aurions-nous intérêt à poser des questions sur la résistance aux conditions climatiques d’une maison au moment de l’achat? Comment votre maison est-elle protégée des intempéries? La construction résidentielle doit respecter plusieurs normes. Côté efficacité

Comment affronter la hausse des taux hypothécaires
Informations utiles
Comment affronter la hausse des taux hypothécaires
14 février 2024

Depuis plusieurs mois, la hausse des taux d’intérêt et hypothécaire a changé la réalité budgétaire des familles. En prime, au Québec et ailleurs, nous ne sommes pas à l’abri d’une prochaine hausse. Cette possibilité vous empêche de dormir? Vous craignez de ne pas réussir à garder la tête hors de l’eau advenant une nouvelle hausse?

Phare sur 6 vices cachés qui peuvent vous surprendre
Informations utiles
Phare sur 6 vices cachés qui peuvent vous surprendre
10 février 2024

Tout bon courtier immobilier vous le dira : les inspections, c’est primordial ! Malgré tout, les acheteurs peuvent être confrontés à des vices cachés les années suivant leur achat immobilier. Les vices cachés sont des éléments qui n’ont pas été indiqués dans la Déclaration du vendeur et qui apportent des conséquences négatives chez l’acheteur. Quelles sont

Laissez-nous un commentaire