By Karine Bélanger
Informations utiles

Si la mise de fonds initiale lors de l’achat d’une première maison est une dépense connue de tous les acheteurs, il faut tout de même prévoir plusieurs dépenses supplémentaires, trop souvent sous-estimées. 

Une bonne planification financière est indispensable afin de pouvoir profiter pleinement de ce moment excitant ; vous achetez une maison !

Voici quelques étapes et conseils afin d’établir un budget réaliste ;

Un budget est comme un vase que l’on doit remplir ; on identifie d’abord les dépenses uniques liées à l’aménagement, celles qui ne sont payées qu’une seule fois, de celles qui sont récurrentes, et qu’on doit payer de façon mensuelle ou annuelle.

On identifie également les plus grosses dépenses, avant de descendre jusqu’aux plus petites, jusqu’à ce que le montant total soit équilibré par rapport à vos revenus. 

Avant de commencer votre budget global, servez-vous de l’outil de calcul hypothécaire conçu par REALTOR ; pratique, facile d’utilisation, et éclairant, il vous permet de mettre les plus grosses dépenses en évidence, et de prévoir vos paiements mensuels. 

N’hésitez pas non plus à demander à votre courtier REALTOR de vous accompagner dans le processus d’un plan budgétaire, après tout, ils s’y connaissent !

Couple avec courtier

Les dépenses uniques 

Ce sont les dépenses liées à l’achat même de votre propriété, ainsi que celles liées au déménagement et à votre aménagement.

  1. L’inspection. Certes, ce n’est pas obligatoire, mais une inspection menée par un professionnel permet de déceler des problèmes majeurs, de négocier le prix de vente, et de prévoir les travaux.
  2. Une évaluation professionnelle est souvent requise par votre institution financière avant de vous accorder un prêt hypothécaire.
  3. L’acte notarié. Pour sceller votre transaction immobilière, vous devez obligatoirement passer chez un ou une notaire. Ce professionnel prépare l’acte de vente, fait l’inscription au registre foncier, et effectue les vérifications d’usage.
  4. Votre mise de fonds. Une mise de fonds substantielle équivaut à un prêt hypothécaire et des intérêts moins élevés. Il est recommandé de mettre de côté le montant global de cette mise de fonds sur plusieurs années.
  5. L’indemnité hypothécaire. Il existe plusieurs raisons de prendre une nouvelle hypothèque avant la fin du terme. Informez-vous auprès de votre prêteur hypothécaire.
  6. La taxe de « bienvenue ». Il s’agit d’un droit de mutation que vous devez payer à la municipalité. La facture vous est généralement envoyée quelques semaines ou mois après l’acte de vente.
  7. Le solde des taxes scolaires et municipales à partir de la date de la transaction immobilière. Ces taxes seront ensuite récurrentes chaque année.
  8. Dans le cas où vous achetez un condo ou une maison neuve, vous devrez payer les taxes de vente, soit la TPS et la TVQ.
  9. Les frais de déménagement ; transport de vos biens par camion, assurance pour vos biens liée au déménagement, services d’installation de câblodistribution et internet, changement d’adresse divers.
  10. Les rénovations ou réparations urgentes. Si plusieurs travaux se planifient (et se calculent au budget) longtemps d’avance, d’autres ne peuvent pas attendre. Établissez une liste par priorité, et incluez ces dépenses à votre budget.

Couple avec deux enfants

Les dépenses récurrentes, mensuelles et annuelles

  1. Une assurance habitation pour vos biens, et une assurance en responsabilité civile. Votre prêteur hypothécaire offre généralement ce type d’assurance. Cela dit, n’hésitez pas à « magasiner » ce type d’assurance, et à demander des soumissions à plusieurs compagnies.
  2. Vous achetez un condo ? Pensez à inclure les frais de copropriété dans votre budget mensuel. Il s’agit d’un fonds de prévoyance collectif servant à payer les dépenses liées à l’entretien de votre immeuble.

Couple qui a une surprise au niveau de la facture d’électricité

Les dépenses liées au changement de mode de vie, ou de région

  1. Les changements dans les frais courants ; une facture d’électricité peut facilement grimper si vous emménagez dans plus grand, ou dans une propriété située en région plus froide. Plusieurs services, par exemple la couverture de télécommunication, peuvent fluctuer d’une région à l’autre. Il en va de même pour des services municipaux ; si vous déménagez en campagne, vous paierez moins cher de taxes municipales, mais vous devrez peut-être payer pour l’entretien d’une fosse septique.
  2. Les frais liés au coût de la vie ; habiter en région signifie souvent payer moins cher pour l’achat d’une propriété, mais ce changement vient aussi avec des dépenses qu’on n’avait pas toujours prévues ; si les services sont éloignés, vous devez prévoir le coût de l’essence, l’achat d’une voiture supplémentaire, ou mieux conçue pour les conditions de route et de terrain, les matériaux de rénovation, ainsi que l’épicerie coûte beaucoup plus cher — parfois le double — en région éloignée qu’en centre urbain.

Ça semble beaucoup à prévoir ? C’est vrai. Par contre, la paix de l’esprit parce qu’on a évité les mauvaises surprises, ça n’a pas de prix.

Bon budget !

Other articles that may interest you
Avoir une piscine et être écoresponsable, c’est possible ?
Informations utiles
Avoir une piscine et être écoresponsable, c’est possible ?
2024, may 02

ous avez une piscine ou souhaitez en avoir une ? Connaissez-vous le coût de son fonctionnement et de son entretien ? Vous demandez-vous s’il y a une façon d’être écoresponsable dans la gestion d’une piscine ? Tant de questions, et nous avons les réponses ! Lancé en 2013, le programme Piscines efficaces d’Hydro-Québec aide les propriétaires de piscine à

Votre maison face à la météo
Informations utiles
Votre maison face à la météo
2024, february 24

Nos maisons doivent affronter des écarts de température importants qui frisent les 50 degrés en plus de tolérer une foule d’intempéries. Aurions-nous intérêt à poser des questions sur la résistance aux conditions climatiques d’une maison au moment de l’achat? Comment votre maison est-elle protégée des intempéries? La construction résidentielle doit respecter plusieurs normes. Côté efficacité

Comment affronter la hausse des taux hypothécaires
Informations utiles
Comment affronter la hausse des taux hypothécaires
2024, february 14

Depuis plusieurs mois, la hausse des taux d’intérêt et hypothécaire a changé la réalité budgétaire des familles. En prime, au Québec et ailleurs, nous ne sommes pas à l’abri d’une prochaine hausse. Cette possibilité vous empêche de dormir? Vous craignez de ne pas réussir à garder la tête hors de l’eau advenant une nouvelle hausse?

Leave a comment