By Karine Bélanger
Style de vie

Nous sommes de plus en plus conscients des changements climatiques et de leurs ravages et nombreux d’entre nous désirons modifier nos habitudes de consommation pour réduire notre impact individuel sur ce dérèglement planétaire. En lien avec cette prise de conscience, la tendance slow decor ou slow life s’incruste de plus en plus dans nos maisons.

Nous avons carburé pendant des années au métro-boulot-dodo, mais nous sommes désormais confinés à l’intérieur de notre foyer. C’est l’occasion parfaite pour intégrer le slow life. Tendance temporaire ou courant de pensée? Décortiquons un peu le phénomène.

Les vieux meubles ont une place de choix dans ce type de décor, surtout s’ils sont dans un état naturel (sans avoir été revitalisés).

Trois types de déco en une

Ce style de décoration vise à nous apaiser et à apporter le calme. Le décor slow life s’inspirent de multiples styles qui s’agencent pour créer un tout uniforme. Tout d’abord, le minimaliste scandinave qui rejette l’intégration d’objets et accessoires bon marché et peu durables. Puis le wabi sabi japonais, qui est l’art de trouver la perfection dans l’imperfection. Ce style dit adieux aux décors léchés qui n’existent pas dans la vraie vie. Pour terminer, le boho chic est prisé puisqu’il met en vedette les matières naturelles non traitées, les plantes et les couleurs terre. Amalgamés, ces trois types de décoration sont la base du slow life.

Voir plus loin que des règles artistiques

Mais cela va bien plus loin que des idées d’accessoires, de couleurs ou d’ambiances : l’aspect « style de vie » est très important. Ainsi, l’envie de ralentir sa consommation en lien avec la décoration est un courant de pensée qui s’imbrique dans le style. Choisir l’achat local, investir dans des meubles et des objets qui continueront de nous plaire des années durant, au lieu de changer fréquemment de style de décor au fil des modes et des tendances du moment; voilà qui décrit bien la philosophie derrière le slow life.

Comment réussir une déco slow life dans notre maison?

Avec le slow life, il y a une forte volonté de réduire sa consommation. Le premier conseil pour réussir son décor est d’utiliser les éléments qui se trouvent déjà dans votre propriété, mais en leur trouvant une nouvelle vocation. Vous pourriez aussi interchanger des meubles et des accessoires d’une pièce à l’autre pour changer de décor sans dépenser et consommer. Un exemple concret? Le chariot de bar que vous avez déniché pour la salle à manger pourrait servir à ranger les produits dans la salle de lavage ou le matériel de bricolage dans la salle de jeux. Voir en ces objets d’autres utilités possibles s’inscrit parfaitement dans la philosophie slow life.

Dans une ambiance tendance slow life, on n’essaie pas de créer un décor de magazine, on conçoit tout simplement un décor apaisant et accessible.

Les trois grandes étapes pour intégrer le slow life chez soi

1- Élaguer et organiser: c’est la moitié du chemin

2- Déterminer votre style, choisir les couleurs de base et d’accent

3- Posez-vous des questions chaque fois que vous pensez ajouter un nouvel objet ou un meuble. Correspond-il vraiment à mon style? En ai-je réellement besoin? Ne faites pas entrer chez vous des objets seulement parce qu’ils sont gratuits ou peu dispendieux. Demandez-vous plutôt si vous voudriez payer plein prix pour l’avoir. Si oui, alors vous pouvez y faire une place dans votre maison et dans votre vie.

L’idée derrière est de miser sur des meubles durables. On évite les éléments peu dispendieux qui se dégraderont au fil du temps.

On dit que le slow life est une façon de décorer sa maison sans argent, ni même sans talent. Comment y parvenir? En décorant lentement (bien sûr!) et simplement, tout en étant minutieux. Les petits détails comptent. Il ne s’agit pas de redécorer entièrement sa maison du jour au lendemain, mais plutôt de choisir avec soin les meubles, les objets, les styles et les couleurs et d’ajouter graduellement ces éléments dans notre demeure.

Le slow life est un retour à l’essentiel. 

 N’oubliez pas : la manière dont nous passons nos journées reflète en réalité la façon dont nous passons notre vie. Alors, être capable d’identifier les réponses à ces questions est primordial pour implanter le slow life chez soi. 

Par RE/MAX Québec

Le nom RE/MAX est synonyme d’excellence en immobilier.

Chef de file du secteur de l’immobilier depuis 1982, le réseau RE/MAX réunit les courtiers les plus performants.

Other articles that may interest you
10 questions à se poser avant d’emménager avec votre coloc
Style de vie
10 questions à se poser avant d’emménager avec votre coloc
2024, february 22

L’idée de vous installer avec un colocataire peut sembler séduisante, surtout si c’est avec une personne avec qui vous vous entendez déjà bien. Vous allez partager les frais, vivre peut-être une première expérience loin des parents, dans un nouvel espace que vous allez décorer à votre goût. Mais avez-vous pensé à tout? Voici 10 questions

Être propriétaire occupant d’un plex: peser le pour et le contre
Style de vie
Être propriétaire occupant d’un plex: peser le pour et le contre
2024, february 20

Il y a des avantages et des inconvénients à vivre dans un immeuble dont vous êtes le propriétaire. Voici tout ce que vous devez savoir à ce sujet. Être propriétaire occupant, c’est posséder un plex, c’est-à-dire un petit immeuble de deux à cinq logements (duplex, triplex, quadruplex et quintuplex), et y habiter. Faire l’acquisition d’un

Panneaux solaires pour la maison : est-ce une solution rentable?
Style de vie
Panneaux solaires pour la maison : est-ce une solution rentable?
2024, february 12

À la fois propre et renouvelable, la production d’électricité avec l’énergie solaire gagne en popularité. Mais est-ce une solution rentable au Québec? Types de panneaux solaires, coûts et subventions : parcourez cet article pour faire le point sur la question dans un contexte résidentiel. Produire de l’énergie solaire au Québec : avantages et inconvénients L’installation de panneaux

Leave a comment