Cela fait déjà un peu plus d’un an que mon conjoint et moi avons acheté notre première propriété, un immeuble locatif de deux appartements. Pendant le processus d’achat, j’ai constaté qu’outre l’hypothèque, le notaire et le déménagement, il y avait plusieurs dépenses à prendre en considération. Cela m’a permis de faire un portrait global de notre budget, mais aussi de découvrir une foule de ressources importantes pour éviter les mauvaises surprises lors d’un premier achat. À lire attentivement, conseil d’amie!

Connaître les vrais chiffres

Si vous êtes propriétaire d’une maison ou souhaitez le devenir prochainement, il y a une façon de connaître les vrais chiffres concernant les dépenses potentielles liées à votre demeure. 

1- Le compte d’électricité

Lorsque je regardais les propriétés à vendre, je consultais toujours l’estimation du compte d’hydro-électricité pour avoir l’heure juste. C’est possible d’obtenir l’estimation en quelques secondes seulement! Il suffit de visiter le site Web d’Hydro-Québec avec le numéro de l’immeuble ainsi que le code postal. Selon mon expérience, les plus vieux bâtiments ont souvent une consommation d’électricité plus élevée, en raison d’une mauvaise isolation. Cet outil est une bonne façon de vérifier si la facture ne sera pas trop salée!

2- Les comptes de taxes

Règle générale, les montants des taxes municipales et scolaires sont inscrits sur la fiche de vente d’une propriété. Cependant, il peut s’avérer intéressant de regarder la dernière année du rôle d’évaluation et de vérifier l’année du prochain. Par exemple, des rénovations majeures ou une forte demande sur le marché peuvent faire grimper la valeur au rôle d’évaluation et pourraient avoir un impact sur le compte de taxes. Pour consulter le rôle d’évaluation d’une propriété, il suffit de se rendre sur le site web de la ville concernée.

3- Un budget d’entretien et de rénovation

Personnellement, j’adore prévoir l’imprévisible ! Je le fais en mettant de 1% à 2% de la valeur de la propriété dans un compte spécialement destiné à cela et j’ai l’esprit tranquille si une dépense importante survient. J’inclus systématiquement ce montant dans les coûts globaux de la propriété concernée, ce qui me permet d’avoir un portrait financier global et près des coûts réels. 

Responsabilités de locateurs

Lorsque nous avons acheté notre immeuble locatif, je me suis assurée de lire beaucoup de documentation. De cette façon, je connais mes droits en tant que propriétaire, mais également les règles à suivre auprès des locataires. 

Le tribunal administratif du logement

Ce site gouvernemental regroupe une foule d’informations de base sur les droits et responsabilités de chaque partie. Par exemple, nous avons dû procéder à une reprise du logement pour y habiter. Pendant le processus, nous avons appris que le locataire était en droit de demander ses frais de déménagement, ce qui m’a prise par surprise et a occasionné des frais importants. Étudier les différentes sections de ce site permet de mieux s’outiller et d’éviter les mauvaises surprises lors d’un premier achat. 

Être bien organisé

Avoir des appartements locatifs, c’est un peu comme avoir sa petite entreprise. Personnellement, je m’assure de faire la comptabilité tous les mois pour faire une tenue de livres des dépenses et frais engendrés. Ça ne demande qu’une quinzaine de minutes et ça me permet de gagner du temps lors de la déclaration d’impôts! Il ne faut pas oublier non plus de produire certains documents essentiels pour le locataire, comme le relevé 31 ou l’avis de reconduction du bail, de reprise du logement ou de modification aux clauses du bail, par exemple. Entre les changements de locataires, je prends des photos du logement que je garde dans mes archives en cas de bris importants. Ce sont de petites actions toutes simples, mais qui pourraient éviter de mauvaises surprises en cours de route !

Le rapport d’inspection

Finalement, je conseille fortement de faire produire un rapport d’inspection sur une propriété avant de l’acheter. Ce rapport permet de mettre en lumière des problèmes majeurs qui pourraient occasionner des frais importants. Personnellement, ce document m’a permis de déceler une foule de petites problématiques à corriger pour assurer un bon entretien de la propriété. Mieux vaut prévenir que guérir ! 

Bref, ces quelques ressources permettent de mieux s’outiller pour éviter les mauvaises surprises lors d’un premier achat immobilier. Connaître les vrais chiffres permet de construire un budget juste et près de la réalité. Également, étudier les bases lorsque l’on devient propriétaire de logements locatifs permet de connaître ses droits et responsabilités pour que le tout se déroule paisiblement. Finalement, le rapport d’inspection est un outil formidable pour déceler des problématiques majeures sur une maison, mais est aussi un guide pour corriger les légers défauts d’une construction. 

Par Vicky Payeur
Auteure et créatrice de contenu
En 2015, elle a changé entièrement son mode de vie, passant de surconsommatrice à minimaliste. Depuis, elle a repris ses finances personnelles en main et inspire les gens à vivre plus simplement.

Par Karine Bélanger

Laissez-nous un commentaire