Par Karine Bélanger
Style de vie

Qui dit nouvelle cohabitation, dit aussi séparer les dépenses reliées à la maison. Vous emménagez avec  votre nouveau copain/copine dans sa demeure ou dans la vôtre, il y aura fort probablement une gestion  des dépenses communes qui devra se faire. Souvent un sujet que l’on a de la difficulté à aborder, mais  qui est nécessaire.  

À mon avis, il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises façons de séparer les dépenses, celles-ci sont  propres à chacun. Il suffit simplement que les deux parties soient en accord avec la façon de procéder.  Voici quelques conseils qui pourraient peut-être vous aider, si vous passez par ce nouveau changement.  

À noter, je ne suis pas une experte dans le domaine, mais après avoir vécu quelques situations difficiles  dans le passé, je souhaite vous partager quelques pistes de réflexions/suggestions qui pourraient peut-être vous être utiles.

Avoir la discussion  

La première étape, avant toutes choses, est de savoir comment vous prévoyez la suite des choses dans un futur rapproché. Prenez le temps de parler de vos finances. 

Il est important à cette étape-ci que tout soit mis au clair et qu’il n’y ait pas d’ambiguïté. Par exemple, si votre nouveau copain/copine contribue au paiement de l’hypothèque, il serait fortement recommandé d’avoir une entente, soit avec le notaire ou sur papier, que vous aurez rédigée vous-mêmes. Cela évitera la possibilité de malentendus/disputes s’il y avait vente de la maison, à savoir quel montant chaque  personne recevra.

Protéger ce qui vous appartient 

Il n’est pas évident d’aborder la discussion de « Qu’est-ce qui arrive si l’on se sépare? », surtout lorsque la  relation est récente, mais croyez-moi, celle-ci évitera bien des chicanes. On ne pense jamais au pire lorsqu’on est éperdument amoureux. La vie est parfois imprévisible, il est donc primordial de protéger vos biens. Vous avez probablement travaillé très fort pour vous rendre où vous en êtes aujourd’hui, vous ne souhaitez absolument pas perdre cela. Évitez surtout de dire: « Ne t’en fais pas avec ça, si jamais ça ne marche plus entre nous, on s’arrangera à l’amiable. »

Établir les dépenses communes 

Il est bon de se faire une liste de toutes les dépenses reliées à la maison ou du moins les dépenses que  vous souhaitez partager. Ensuite, vous pouvez répartir en fonction du salaire de chacun. Par exemple, si l’un des partenaires a un revenu de 40 000$ et que l’autre personne a un revenu de 85 000$, celui ayant le revenu le plus élevé pourrait payer un pourcentage supérieur. Cela est une belle façon équitable de gérer l’argent des dépenses communes.  

Le compte conjoint peut être une belle alternative afin d’avoir les sommes disponibles pour les dépenses  communes. Après avoir établi le pourcentage de chacun, les montants sont déposés chaque mois.  Évidemment, il est important ici d’avoir une bonne confiance envers son partenaire puisque chacun peut  en sortir de l’argent. Il est bon de se questionner et de clarifier à quoi servira le compte conjoint et pour  quelles dépenses spécifiques ce compte sera utilisé.

Bref, une bonne communication entre les 2 parties est toujours à prioriser. Mettez au clair, dès le début, comment vous voyez cette nouvelle cohabitation pour que le tout soit équitable et satisfaisant pour les deux parties.

Par Justine Brouillette

Créatrice de contenu et stylisteTout récemment propriétaire de sa toute première maison, Justine nous apporte avec elle dans ses rénovations et ses trouvailles décorations.

Autres articles pouvant vous intéresser
10 questions à se poser avant d’emménager avec votre coloc
Style de vie
10 questions à se poser avant d’emménager avec votre coloc
22 février 2024

L’idée de vous installer avec un colocataire peut sembler séduisante, surtout si c’est avec une personne avec qui vous vous entendez déjà bien. Vous allez partager les frais, vivre peut-être une première expérience loin des parents, dans un nouvel espace que vous allez décorer à votre goût. Mais avez-vous pensé à tout? Voici 10 questions

Être propriétaire occupant d’un plex: peser le pour et le contre
Style de vie
Être propriétaire occupant d’un plex: peser le pour et le contre
20 février 2024

Il y a des avantages et des inconvénients à vivre dans un immeuble dont vous êtes le propriétaire. Voici tout ce que vous devez savoir à ce sujet. Être propriétaire occupant, c’est posséder un plex, c’est-à-dire un petit immeuble de deux à cinq logements (duplex, triplex, quadruplex et quintuplex), et y habiter. Faire l’acquisition d’un

Panneaux solaires pour la maison : est-ce une solution rentable?
Style de vie
Panneaux solaires pour la maison : est-ce une solution rentable?
12 février 2024

À la fois propre et renouvelable, la production d’électricité avec l’énergie solaire gagne en popularité. Mais est-ce une solution rentable au Québec? Types de panneaux solaires, coûts et subventions : parcourez cet article pour faire le point sur la question dans un contexte résidentiel. Produire de l’énergie solaire au Québec : avantages et inconvénients L’installation de panneaux

Laissez-nous un commentaire