En observant le marché immobilier actuel, plusieurs experts remarquent que la tendance est au downsizing. Le fait de réduire son espace habitable est-il une mode passagère ou une nouvelle manière d’envisager l’accession à la propriété? Voici quelques éléments qui vous permettront de faire le choix le mieux adapté à votre situation.

1. Pourquoi opter pour le downsizing?

Augmentation des coûts de la construction et de l’énergie, rareté des terrains, importance accrue accordée au développement durable[1]  : nombreuses sont les raisons qui poussent les futurs acheteurs à acquérir une propriété d’une plus petite superficie.

En outre, nous assistons actuellement à de profonds changements démographiques – possiblement en raison de l’instabilité économique – tels que l’augmentation du nombre de personnes vivant seules ou de couples sans enfant[2] . Comme ces derniers exigent moins d’espace ou utilisent leur appartement comme un simple pied-à-terre, inutile d’occuper une surface habitable trop grande qui s’avérera plus dispendieuse.

2. Le marché immobilier en plein changement

Selon Bertrand Recher, analyste principal de marché pour la région de Montréal à la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL), il se construit deux fois plus de condos que de maisons unifamiliales[3] .

Ainsi, pour plusieurs, l’achat d’un condo d’une petite superficie habitable devient la façon la plus avantageuse d’acquérir une propriété dans les secteurs les plus convoités de certaines grandes villes ou banlieues. Dans ce cas, le fait de déménager dans plus petit pourrait ne pas être le choix le plus économique, mais comporterait tout de même de nombreux avantages. C’est donc un pensez-y-bien!

3. Aménager intelligemment son espace

Le mouvement du downsizing semble prendre de l’ampleur au Québec, malgré le fait que plusieurs futurs acheteurs soient encore à la recherche de grandes propriétés. Comment les combler? En pensant mieux les petits espaces et en donnant une impression de grandeur, croient certains experts immobiliers, comme Jean-François Voyer, directeur du développement des affaires chez Construction Voyer[4] . Bref, tout est une question d’organisation!

Ainsi, avant d’emménager dans plus petit, il importe d’évaluer l’espace dont vous disposerez et de vous y projeter. La création d’un plan d’aménagement pourrait alors être une démarche judicieuse vous évitant quelques déceptions, souligne Marie-Josée Leblanc, spécialiste du home staging[5] . S’il s’agit d’un projet de retraite, optez pour un logement ou un condo sans obstacles, tels que des escaliers ou des corridors étroits[6]. En plus de rendre votre quotidien plus agréable, ces éléments vous permettront de faciliter la revente de votre propriété.

4. Le minimalisme : une question de mode de vie

Quel est le meilleur moment pour privilégier le downsizing? Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réponse à cette question : tout est relatif à votre mode de vie. Si certains acheteurs préfèrent le faire alors qu’ils sont très actifs afin de vaquer à d’autres occupations, d’autres, en revanche, attendent d’être plus âgés et de savoir où s’établiront leurs enfants et leurs petits-enfants.

La clé? Réfléchir au mode de vie que vous souhaitez mener, au type d’habitation qui vous convient, ainsi qu’à votre budget[7] . Décision financière ou mode de vie, le downsizing est un choix qui doit être mûrement réfléchi. Vous doutez? Faites appel à un courtier immobilier afin de faire le tour de la question.

Centris blogue de l’Immobilier

Par Karine Bélanger

Laissez-nous un commentaire