Par Karine Bélanger
Style de vie

Si vous avez la fibre entrepreneuriale et l’envie de mettre la main à la pâte pour la construction de votre prochaine maison, l’autoconstruction pourrait vous intéresser. Mais c’est quoi l’autoconstruction ? C’est l’action d’un particulier (comme vous et moi), de construire soi-même sa propriété, sans l’aide (ou presque) de professionnels. Cette pratique comporte des avantages notables comme les économies possibles, le contrôle sur les étapes et le sentiment de satisfaction, mais entraîne aussi certains risques si elle n’est pas réalisée conformément.

Par où commencer ? Voici les grandes étapes de l’autoconstruction.

Évaluez les ressources financières dont vous disposez

Sans surprise, construire une maison, ça coûte cher. S’occuper soi-même de certaines étapes peut vous permettre d’économiser, mais les éléments que vous confierez à l’externe engendreront d’importants coûts. Établissez votre budget dès le début et faites des prévisions conservatrices pour éviter les surprises… Et vous permettre les «tant qu’à y être» imprévus !

Effectuez le choix du terrain et considérez les réglementations

Le point de départ de la construction: choisir le terrain! Le choix se fait en fonction de plusieurs critères tels que l’emplacement, bien sûr, mais aussi son prix, la proximité de vos lieux d’intérêts comme le travail ainsi que la présence de fils électriques et d’aqueducs (à titre d’exemple, la maison que je construis actuellement n’a pas de sous-sol parce que la proximité de l’eau dans le sol ne nous le permet pas dans tout le quartier! Détail très important à considérer avant de faire faire nos plans). Regardez aussi les règlements qui s’appliquent au terrain, au quartier et à l’urbanisme. Vous aurez parfois un pourcentage de fenestration à respecter, un type de finition exigé en façade… Et oui, parfois, garnir votre terrain d’arbustes est une obligation.

Faites concevoir le plan final de la maison

La construction d’une maison ne se fait pas comme bon vous semble… Au contraire, elle requiert un plan détaillé et précis. Vous pouvez le concevoir vous-même si vous avez la formation requise. Sinon, confiez cette étape à un professionnel du domaine pour avoir une image précise du projet. Les sous-traitants en auront besoin pour émettre les soumissions détaillées et la ville l’exigera avant d’octroyer le permis de construction.

Obtenez vos permis

Assurez-vous de détenir tous les permis nécessaires à la construction de votre propriété. Ces permis, délivrés par la municipalité, sont obligatoires avant de débuter les travaux. Les demandes de permis requièrent divers documents à produire. C’est l’étape de paperasse… Mais tout aussi importante que les autres!

Demandez les soumissions aux différents entrepreneurs et effectuez vos choix

En fonction de votre niveau, déterminez quelles étapes vous pouvez prendre en charge et lesquelles vous devez confier aux professionnels. Les étapes que vous réaliserez doivent tout de même respecter le code du bâtiment pour éviter de graves problèmes. Demandez ensuite plusieurs soumissions à différents entrepreneurs pour les autres tâches. Assurez-vous d’en demander plus que pas assez, pour avoir le plus d’options possible.

Ça y est, les différents entrepreneurs vous ont envoyé leurs offres respectives, vous devez maintenant choisir. La sélection doit se faire en fonction de plusieurs critères, ne portez pas seulement attention au signe de $ ! Vérifiez les petits détails (sortez les verres progressifs, ça vaut la peine), puisque ce qui peut sembler être l’entente de l’année peut engendrer des frais supplémentaires. Les inclusions et exclusions varient d’un entrepreneur à l’autre.

Assurez la surveillance pendant les travaux et après

Une fois tout ce processus enclenché, vous pouvez superviser les travaux (et on vous le conseille) sur le chantier pour que chacune des étapes se déroule comme vous l’avez prévu. Aussi, supervisez la phase post-travaux pour vous assurer que le résultat final correspond à vos attentes. 

L’autoconstruction comporte toutefois son lot de risques : faites attention aux vices cachés ! Assurez-vous de détenir les compétences nécessaires pour procéder selon les normes. Évitez les mauvaises surprises et assurez-vous de respecter les réglementations à chacune des phases. Il ne faut toutefois pas rêver ! Vous pouvez économiser, mais choisissez l’autoconstruction pour l’expérience elle-même. Oubliez les promesses d’économies de 30% sur le coût total.

En bref, c’est une option très intéressante pour les professionnels du métier ! Si vous possédez les connaissances requises pour la réalisation d’un tel projet, il s’agit d’une option à considérer. Bonne autoconstruction !

Autres articles pouvant vous intéresser
Des gestes faciles pour préserver l’eau à la maison
Style de vie
Des gestes faciles pour préserver l’eau à la maison
3 juillet 2024

L’eau est une ressource précieuse et nous pouvons tous contribuer à la préserver. En fait, il peut être très facile d’économiser des litres d’eau par année sans trop d’efforts. Voici quelques idées : La salle de bain est la pièce qui est le plus propice au gaspillage d’eau. Dans la salle de bain S’il y a

Comment désencombrer votre maison en un week-end ce printemps
Style de vie
Comment désencombrer votre maison en un week-end ce printemps
13 avril 2024

Vous arrive-t-il de vous sentir submergé par le désordre dans votre maison et par une liste de tâches qui ne cesse de s’allonger? Depuis que j’ai commencé à simplifier ma vie en possédant moins de choses, j’ai constaté des changements significatifs dans mon bien-être. Puis, en ayant moins de distractions visuelles chez moi, je suis plus

10 questions à se poser avant d’emménager avec votre coloc
Style de vie
10 questions à se poser avant d’emménager avec votre coloc
22 février 2024

L’idée de vous installer avec un colocataire peut sembler séduisante, surtout si c’est avec une personne avec qui vous vous entendez déjà bien. Vous allez partager les frais, vivre peut-être une première expérience loin des parents, dans un nouvel espace que vous allez décorer à votre goût. Mais avez-vous pensé à tout? Voici 10 questions

Laissez-nous un commentaire