Par Karine Bélanger
Style de vie

C’est après avoir adopté le minimalisme il y a quelques années que j’ai désencombré environ 80% de toutes mes possessions. Je croulais littéralement sous une tonne d’objets et j’ai eu besoin d’un grand vent de changement. Depuis, j’ai adopté différentes stratégies pour conserver cet équilibre chez moi. Surtout, vous constaterez à quel point ces trois astuces sont efficaces sur le long terme. Du moins, elles me permettent de garder une maison désencombrée et organisée à longueur d’année. Les voici !

1 – Refuser à la source

La première astuce que j’applique dans mon quotidien, c’est de refuser les objets avant même qu’ils ne rentrent chez moi. Par exemple, j’ai appliqué un autocollant sur ma boîte aux lettres pour signifier que je ne souhaite pas recevoir les circulaires promotionnelles. De cette façon, je ne dois plus gérer la tonne de papiers qui s’accumule sur le coin d’un comptoir et qui finit inévitablement au recyclage.

Également, lorsque quelqu’un souhaite m’offrir un objet qu’il n’utilise plus, je prends le temps d’y réfléchir avant d’accepter ou de refuser. Je me demande «Vais-je réellement l’utiliser ?» et «Ai-je la place à la maison pour le ranger ?». Je n’hésite pas à refuser, parce que je préfère éviter de m’encombrer inutilement d’un bien dont je n’ai pas besoin. Refuser peut paraître difficile aux premiers abords, car il peut être mal vu de dire «non» à un cadeau. Mais, vous réaliserez qu’il est plus agréable de dire gentiment «Merci d’avoir pensé à moi, mais je n’en aurai pas l’utilité», que de devoir déplacer, entreposer, regretter et jeter un objet que vous n’aviez pas désiré en premier lieu.

Il en est de même pour les articles promotionnels d’entreprises, comme les stylos, épinglettes et documents. Au fastfood, il est possible de refuser le jouet lors de la commande. Ce n’est pas parce qu’un article est gratuit, qu’il faut le prendre et le rapporter chez soi. Refuser ces choses est un premier pas vers une maison désencombrée. 

2 – Désencombrer au fur et à mesure

Désencombrer peut être une tâche fastidieuse et prenante pour plusieurs. Cependant, le tout devient bien plus facile et agréable grâce à cette astuce! Depuis quelques années, je laisse dans un coin de ma maison une boîte de carton où j’y mets tout ce que je ne veux plus. Je l’appelle «ma boîte de désencombrement».

Pendant la semaine, si je vois un objet ou un vêtement qui ne me plaît plus ou que je n’en ai plus l’utilité, je le dépose dans la boîte. Lorsqu’elle est remplie, je vais la porter à un organisme de charité. Également, je recommande de laisser un temps de réflexion d’environ un mois avant d’offrir ces biens. Cela vous permettra de récupérer quelque chose si jamais vous changez d’idée!

3- Chaque chose à sa place

Finalement, à la maison, je m’assure de ranger chacun de mes objets à une place bien précise. De cette façon, lorsque j’ai besoin des ciseaux ou de la pince à épiler, je suis certaine de les retrouver facilement.

Également, cette astuce m’est précieuse, car elle permet de rester organisée avant même d’acheter quelque chose de nouveau. Lorsque je vais au magasin et que je souhaite un nouvel objet, je réfléchis déjà à l’endroit où il sera rangé. Si je n’ai pas la place dans un placard ou un tiroir, et bien je le repose sur les tablettes ou je m’assure de désencombrer un objet en échange.

Chez moi, je veux que chaque place ait sa chose et que chaque chose ait sa place. C’est aussi simple que ça!

Bref, ce sont les trois principales astuces que j’applique dans mon quotidien pour garder une maison désencombrée et organisée. En refusant les objets à la source, j’évite de m’encombrer inutilement de babioles superflues. 

Également, en gardant une boîte de désencombrement bien en vue chez moi, je fais le tri efficacement sans demander un effort additionnel. Finalement, je range mes objets à leur place, ce qui me permet de rester organisée et de les trouver lorsque j’en ai besoin. Laquelle adopterez-vous en premier?

Avatar de Vicky Payeur

Par Vicky Payeur

Auteure et créatrice de contenu

En 2015, elle a changé entièrement son mode de vie, passant de surconsommatrice à minimaliste.

Depuis, elle a repris ses finances personnelles en main et inspire les gens à vivre plus simplement.

Autres articles pouvant vous intéresser
10 questions à se poser avant d’emménager avec votre coloc
Style de vie
10 questions à se poser avant d’emménager avec votre coloc
22 février 2024

L’idée de vous installer avec un colocataire peut sembler séduisante, surtout si c’est avec une personne avec qui vous vous entendez déjà bien. Vous allez partager les frais, vivre peut-être une première expérience loin des parents, dans un nouvel espace que vous allez décorer à votre goût. Mais avez-vous pensé à tout? Voici 10 questions

Être propriétaire occupant d’un plex: peser le pour et le contre
Style de vie
Être propriétaire occupant d’un plex: peser le pour et le contre
20 février 2024

Il y a des avantages et des inconvénients à vivre dans un immeuble dont vous êtes le propriétaire. Voici tout ce que vous devez savoir à ce sujet. Être propriétaire occupant, c’est posséder un plex, c’est-à-dire un petit immeuble de deux à cinq logements (duplex, triplex, quadruplex et quintuplex), et y habiter. Faire l’acquisition d’un

Panneaux solaires pour la maison : est-ce une solution rentable?
Style de vie
Panneaux solaires pour la maison : est-ce une solution rentable?
12 février 2024

À la fois propre et renouvelable, la production d’électricité avec l’énergie solaire gagne en popularité. Mais est-ce une solution rentable au Québec? Types de panneaux solaires, coûts et subventions : parcourez cet article pour faire le point sur la question dans un contexte résidentiel. Produire de l’énergie solaire au Québec : avantages et inconvénients L’installation de panneaux

Laissez-nous un commentaire