Malgré qu’il s’agisse d’une tâche assez simple, bien choisir une couleur de peinture pour une pièce peut s’avérer plus complexe que prévu. Et qu’on se le dise, il n’y a rien de plus décevant que de passer des heures à peindre une pièce pour se rendre compte que la couleur choisie ne convient pas au final. Voici donc quelques trucs simples à retenir pour une sélection réussie.

LA BASE D’UNE BONNE DÉCISION : comprendre les couleurs

Pour bien choisir une couleur de peinture, il faut avant tout comprendre les couleurs. Malgré que deux couleurs peuvent paraître semblables à première vue, parfois leur sous-ton est totalement différent. Un truc rapide est de simplement regarder la teinte la plus foncée sur la palette de cette couleur. On pourra alors savoir si le jaune choisi, par exemple, a un sous-ton vert ou orange, ce qui influencera alors son choix selon différents facteurs (luminosité de la pièce, ambiance désirée, accessoires à agencer, etc).

TRUC #1: Choisir sa couleur dans les bonnes conditions

Le meilleur truc est de sélectionner les choix de couleurs dans la pièce à peindre directement. Comme la luminosité est le plus grand facteur pouvant influencer le résultat final, vaut mieux soumettre les choix de couleurs aux conditions réelles de la pièce.

On pourrait alors choisir une teinte plus foncée pour une pièce plein soleil comme la couleur pourrait être atténuée par l’abondance de lumière ou encore choisir une teinte plus chaude dans une pièce qui reçoit rarement des rayons de soleil, pour rendre l’ambiance plus chaleureuse.

À éviter : Surtout, ne choisissez jamais une couleur de peinture directement en quincaillerie. Les conditions ne sont absolument pas idéales. On prend les cartons de couleurs et on les rapporte à la maison à tout coup ! 

Le blanc : la bête noire de la peinture

Choisir le bon blanc est un vrai casse-tête. Ça peut devenir très mélangeant de faire un choix après avoir passé des heures à comparer des teintes de blancs qui finissent par toutes se ressembler. Mon truc ultime est de comparer les blancs qu’on aime à un blanc neutre (versus les comparer entre eux) pour bien déceler le sous-ton de chacun d’entre eux.

TRUC #2 : Prendre en compte la surface à peindre

Les couleurs reflètent la lumière différemment selon l’endroit où elles sont appliquées. Il faut donc prendre en considération où la couleur sera peinte : soit sur une surface verticale (comme un mur ou une porte d’armoire) ou encore sur une surface horizontale (comme un plancher ou un dessus de meuble).

Quel que soit le projet, apposer son carton d’échantillon directement sur la surface à peindre est le meilleur moyen d’avoir une idée juste du rendu.

À faire : Pour avoir une idée encore plus juste du produit final, on peut acheter des pots d’échantillon et peindre une petite portion de la couleur directement sur la surface à peindre. Ça permet aussi de voir la couleur durant différents moments de la journée, au gré de l’éclairage qui change

TRUC #3 : Agencer sa couleur avec son décor à la perfection

Souvent, quand on se lance dans un projet déco, on a tendance à vouloir choisir la couleur de peinture en premier alors qu’en réalité, c’est une des dernières choses que l’on devrait faire. Il existe tellement d’options de couleurs, qu’il est beaucoup plus facile d’agencer la peinture à son nouveau divan par exemple, que de faire le contraire.

Ça permet en même temps de s’assurer que les sous-tons des différentes couleurs que l’on retrouve dans notre décor s’agencent à la perfection !

La bonne astuce : Ayez toujours un carton d’échantillon de votre couleur avec vous. Ça vous permettra de comparer la couleur avec vos trouvailles déco lors de vos sessions de magasinage et de vous simplifier la vie.

Par Vanessa Béland

Créatrice de contenu et blogueuse déco

Décoratrice de formation, Vanessa adore rénover sa maison, créer des produits pour sa boutique en ligne et partager des parcelles de sa vie de famille sur ses réseaux sociaux.

Par Karine Bélanger

Laissez-nous un commentaire